Urfaust

Création 2010

Urfaust, en allemand, signifie Faust primitif. Goethe a vingt-cinq ans et commence un travail qui l’accompagnera toute sa vie.

Cette version, très proche de celle qui la suivra, est plus directe, centrée sur la tragédie de Marguerite. La langue est simple, parfois même grossière, les personnages ont une énergie de vie extrêmement forte. Goethe s'amuse avec la vulgarité, l’indécence et le plaisir du sacrilège.

Monter l’Urfaust est un défi, celui de s’attaquer à un mythe. En choisissent cette version, on suit les questionnements d’un Goethe encore étudiant, réglant ses comptes avec le monde qui l'entoure, cherchant, comme Faust, à comprendre ce que doit être sa vie.

Le personnage de Méphistophélès est au centre de cette thématique. Être incapable de désir, Méphistophélès est pourtant celui qui cristallise ceux des autres personnages de la pièce et les met en action.

D'après Goethe

Mise en scène Louise Lévêque

Traduction Pascal Paul-Harang

Lumières Jean-Philippe Viguier

Costumes Alice Aïssa

Avec Pauline Clément, Louise Lévêque, Premyslay Lisiecki, Malvina Plégat, Florian Richaud

Sous le regard de Mattia Scarpulla

Accueil en résidence Le Granit - scène nationale de Belfort

Vivre dans le feu

Siège social : 6, rue Émile Zola

90 000 Belfort